HOME | PAGE WIFI | NODE52 | KADORS | DEPOT | CONTACT

Les Robots BEAM


C'est quoi un robot BEAM ?

En gros, c'est un micro-robot qui répond une certaine philosophie définie par ces 4 lettres B.E.A.M.

  • B = Biology - Le robot s'inspire des exemples de la nature pour sa propre constitution et son comportement, ce qui est evidemment déjà un beau défit en soit puisqu'avec de modestes moteurs, fils de fer, engrenages, etc. il faut encore une sacré dose de créativité, d'ingéniosité et au final beaucoup d'imagination pour faire ressembler son robot à une quelconque bestiole biologique. C'est sans doute un des intérêt principaux des robots BEAM et notamment la partie la plus marrante à mon sens (et à celui de ma femme aussi qui reste malgré tout assez perplexe devant ce loisir !)
  • E = Electronic - Cela va sans dire, un robot BEAM comporte de l'électronique, c'est essentiel. Mais le défit repose ici sur la richesse du comportement obtenu à partir de circuits les plus basiques possibles. Là, c'est un domaine de spécialiste où pour ma part, je me limite à pomper les idées et conceptions géniales des autres.
  • A = Aesthetic - Là encore, c'est tout un poème ! Il faut que le robot soit esthétique... il ne suffit pas que sa conception soit géniale. Et pour affiner, mon avis personnel est qu'il faut qu'il ait l'air "mignon", "drôle" ou "cooool" ! Ce critère est même particulièrement essentiel pour que ce loisir, puisse être compris et pourquoi pas apprécié par "les gens normaux", c'est à dire ceux qui ne passent pas leur temps à s'éclater avec de la technique ! Accessoirement, ça permet de ne pas être pris pour un extraterrestre !
  • M = Mechanic - Autre composante essentielle du robot BEAM, il doit avoir une conception mécanique astucieuse, efficace et si possible géniale ! Avec un maximum d'atouts mécaniques, on réussit encore mieux dans les critères précédents : aspect et comportement biologique, simplicité de l'électronique, résultat esthétique. Et c'est aussi là-dessus qu'on mesure le doigté du créateur !

Après ces définitions, il découle une certaine philosophie que l'on peut résumer à ces directives :

  • Le robot doit être minimaliste à tout point de vue : électronique simplissime, taille très réduite, coûts minimaux, etc.
  • Autant que possible, il est conçu dans une optique de recyclage : composants, pièces mécaniques (moteurs de walkman, roulettes diverses, etc.), énergie...
  • Le robot est autonome énergétiquement, c'est à dire le plus souvent solaire ! Ce qui réduit l'énergie disponible mais colle parfaitement aux critères de définition des robots BEAM.

Voilà, tout est dit. Je n'ai plus qu'à faire étalage de mes oeuvres et espérer propager l'intérêt pour ce micro-hobby à de nouveaux néophytes et bricoleurs en herbe ! Oui, car j'ai oublié de préciser qu'une des grandes vocations des robots BEAM est évidemment éducative ! Donc avis aux petits et grands enfants (comme moi !).

Mes BEAM à moi :

Voilà, je suis tout fier de vous présenter mes 2 premières oeuvres :

Scooter

Mon premier robot BEAM est tout simple et pas encore d'une esthétique ébouriffante... mais bon, il fonctionne. C'est un BEAM de type "SolarRoller". Il s'agit simplement d'un genre de Dragster solaire (certains en font des courses !), il avance en ligne droite sous les impulsions de décharge de la capacité qui lui sert de "nez".

On voit le micro circuit électronique dans son dos : un transistor, un détecteur de tension et hop. Il avance par à coups.

Il est constitué de roues-poulies de walkman, d'un moteur de walkman aussi et la roue avant est une roue de guidage de magnetophone. Les composants électroniques et les panneaux solaires vienne pour mon premier essai de chez Solarbotics aux US (voir liens plus bas).

Buzz

Mon second robot BEAM est plus élaboré à tout point de vue. Il possède 2 moteurs ce qui lui permet de tourner. L'électronique pour chaque moteur le fait se diriger pas à coups vers la source de lumière la plus forte grâce à 2 photodiodes en guise d'yeux sous les capa-sourcils bleus ! Il est donc quasi intelligent (!), c'est un "Photopopper". Vous conviendrez aussi que j'ai fait de gros progrès aussi sur l'esthétique.

Cette fois, la mécanique ne repose sur pas grand chose, car à part les 2 trombones-pattes avant-antennes, tout tient sur les soudures et les composants "utiles".

On ne peut pas douter qu'il s'agit d'une "bestiole" artificielle : ailes, pattes, antennes, yeux, abdomène, tout y est ;-)

Regardez-moi ça s'il n'est pas mignon ;-) héhé ! Qu'est-ce qu'on ce marre avec un rien !

Les ressources BEAM du net :

Bon, il est clair que je n'ai rien inventé, surtout pas le concept. Il y a toute une communauté d'adeptes des robots BEAM dans le monde. Comme tout le monde et tous les sujets, le net leur permet d'échanger leurs idées et créations. Il existe ainsi un "BEAM web-ring" qui relie tous les sites principaux.

Les robots BEAM sont nombreux et assez variés, ainsi un véritable bestiaire a été constitué ! Vraiment étonnant.

Il existe aussi des sites commerciaux spécialisés dans les robots BEAM (je ne parle même pas des sites marchants vendant des kits robotiques en général, ils sont légion). Pour ne citer que le grand spécialiste des BEAM : Solarbotics vous fournira absolument tout ce dont vous avez besoin pour commencer vos BEAM (mais pas les petites pièces secrètes que vous trouverez aux coeur de vos vieux appareils cassés).

Et pour finir, l'encyclopédie des BEAM est aussi proposée par Solarbotics sur un site (http://www.solarbotics.net) non marchand dédié à ce loisir et sa communauté.

 

Christophe